Le vaporisateur Starry 3.0, un portable solide !

X-Max Vaporizers est une marque du Fabricant chinois TopGreen, cette marque est parfois revendue sous un autre nom (« rebrand ») mais parfois ce sont des copies attention donc si vous ne voyez pas la mention Xmax. Il n’y a pas de site internet où un utilisateur pourrait commander directement au fabriquant.

Déjà X-Max avait étonné la vaposphère lors de la sortie de son tout premier vapo en 2015, le X-Max V2 Pro, un « vape pen » pour herbes sèches à batterie remplaçable (voir plus à propos du V2Pro ici). Le V2 Pro était déjà en avance sur son temps, mais lors de la sortie du Starry en 2017, TopGreen/X-Max nous a prouvé qu’il était un  constructeur remarquable capable de créer des vaporisateurs propres, performant, stylés et solides. De plus la portabilité est et restera, chez TopGreen, un facteur important, le Starry V3 en est l’exemple le plus marquant.

Il y a eu plusieurs versions et la version 3.0 est l’aboutissement d’une étroite collaboration entre le fabricant et les « beta-testeurs » dont j’ai eu l’honneur de faire partie. Je ne parlerai donc que de cette dernière version.

Le Starry est relativement petit (110x35mm) et sa forme est pratique pour le glisser dans une poche. Sur la partie supérieure se trouve le capuchon du bol avec son embout buccal rotatif en zirconium. Ce capuchon est maintenu en place à l’aide d’aimants puissants. La partie inférieure du capuchon présente un filtre que l’on peut retirer pour le nettoyage (attention, ne pas mettre à tremper dans l’ISO le capuchon en entier mais uniquement les parties en céramique, le support en silicone et les grilles en métal).

Le bol est de forme ovale pour une meilleure conduction (voir la définition ici), c’est la méthode de chauffe la plus simple pour débuter car il n’y a pas de technique à proprement parler. En effet, après avoir allumé l’appareil, il suffit de régler la température de son choix grâce aux boutons + et – situés sur la tranche (avec l’écran LCD et le bouton d’activation), dès que la température choisie est atteinte le vapo vibrera brièvement afin de signaler qu’il est prêt. Il suffira alors d’inhaler doucement plus ou moins longtemps. Le bol contient environ 0,2-0,25gr d’herbes sèches, il est possible de réduire cette quantité en insérant tout d’abord le pad à concentrés et l’herbe ensuite, cela réduira la taille du bol de 50 % environ. Il est conseillé de le vider après chaque utilisation et de le nettoyer à l’aide de la petite brosse après qu’il ait refroidi.

La partie inférieure du Starry présente un clapet permettant le remplacement de la batterie (Samsung, 2600mah), c’est une fonctionnalité particulièrement intéressante et qui devrait permettre d’utiliser ce vapo pendant plusieurs années la batterie étant, en général, le premier élément à faillir. Une charge vous permet environ 8 à 10 cycles de 5mn en fonction de la température utilisée. Il se recharge en 2 heures environ.

Le Starry dispose de nombreux accessoires très utiles tel que les cartouches à résines ou concentrés,   adaptateur pour pipes à eaux, hydratube, ainsi que de nombreuses pièces de remplacement (grilles, batteries, bloc/capuchon avec embout,…). Ici un petit lien vers ce très bon portable à un prix vraiment abordable : Starry V3.

Personnellement j’utilise toujours mon Starry, soit en déplacement, sa taille et son design en faisant un vapo super discret, soit pour vaporiser des résines compressées, il est vraiment efficace pour ce job, soit pour partager un bon gros bol , connecté à un bang / bong, dans le jardin avec des potes.

Un article rédigé par un de nos spécialistes en vaporisateur:
PPN VolutesOfVapor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.