De la vaporisation des différents cannabinoïdes : quelle température pour mon CBD ? Quels réglages ?

La jauge de température du Ace par Xmax


C’est une question qui provoque des débats passionnés dans de nombreux forums dédiés à la vaporisation d’herbes sèches, résines et concentrés. Toutefois ces débats sont plus relatifs à une appréciation personnelle du goût et de la densité de la vapeur plutôt qu’à une réalité scientifique.

Le grand avantage de la connaissance des températures-limites (je veux dire à partir de laquelle un composé est vaporisé, il faut le voir ainsi) est de se rendre compte à quel point vous pouvez baisser le réglage de votre vaporisateur tout en continuant de bénéficier des effets des cannabinoïdes tels que le CBD. Une nouvelle très douce pour votre gorge car vaporiser n’est pas tousser !

Ci-dessous une fameuse charte des températures de vaporisation des cannabinoïdes (simplifiée et traduite par moi-même) dont vous pourrez trouver l’original ici, c’est une référence bien connue de nombreux usagers de vaporisateurs.

120°CTHCA (decarb) pour ingestion30 min au four+ CBGAConversion du CBG
130°CCBDA (decarb) pour ingestion60 min au four+ T° basse pour vaporisationTerpène β-caryophyllène
140°CCBCA (decarb) pour ingestion60 min au four+ vaporisationTerpène β-sitosterol
155°C=)Vaporisation=)Terpène α-pinène
165°C !!!CBDVaporisationPour la journéeTerp 3-carène + β-myrcène
175°C !!!Delta-8-THCVaporisationPour la journéeEucalytol, limonène, cymène…
185°C !!!CBN (dégradé du THC)VaporisationPour les soiréesCannaflavines
195°C !!!CBE (dégradé du CBD)VaporisationPour les soiréesLinalool
205°C !!!Apparition de benzèneDébut de transitionVaporisation/combustionTerpinène, bornéol
220°CTHCVTransitionVaporisation/combustionTerpinéol
220°CCBCTransitionVaporisation/combustionPulégone, quercétine

En jaune, les plus basses températures plutôt utilisées afin de convertir le THCA et le CBDA en THC et CBD qui seront mieux assimilés par ingestion, cependant certains usagers utilisent de telles températures pour profiter des arômes uniquement. Le terme « decarb » est relatif à la décarboxylation, l’action de convertir le CBDA en CBD par exemple.

En vert vous trouverez les températures basses de vaporisation permettant l’extraction des cannabinoïdes principaux, la mention « pour la journée » implique une production de vapeur plutôt faible et des effets modérés mais indéniables !

En rouge vous trouverez les températures moyennes de vaporisation, à ce stade la production de vapeur est plus conséquente et les effets devraient être puissants tout en préservant au mieux les qualités organoleptiques du cannabis. C’est la plage de températures favorite des usagers (usage récréationnel ou/et médical).

En gris, on commence à flirter avec la combustion tout en étant très loin de risquer de brûler, cependant c’est à partir de 205°C que on commence à noter la présence de benzène qui est le signe d’un début de pyrolyse et de transition entre la vapeur et la fumée. On pourra noter aussi la mise à disposition du THCV aux plus hautes températures de vaporisation.

Quelle température choisir ?

La plage de températures sur fond jaune (165°C-205/210°C) correspond aux réglages les plus intéressants pour un compromis entre une production de vapeur satisfaisante et une conservation des goûts et des arômes de vos fleurs de CBD tout en bénéficiant des différentes qualités des différents cannabinoïdes.

Cas particuliers des vaporisateurs pure convection

Il faut noter que certains vaporisateurs à pure convection tels que le FlowerPot Weedeater, SilverSurferVaporizer ou le Herborizer DigiTi utilisent des températures bien plus élevées, celles-ci ne correspondent pas à la température réelle du bol car il y a une déperdition. De plus elles sont fortement influencées par la force de l’inhalation (plus on aspire fort plus la température baisse).

Herborizer ti XL

Cas particulier des résines et concentrés

S’il est possible (mais toutefois déconseillé) de vaporiser jusqu’à 220°C pour les herbes sèches, les températures au-delà seront réservées aux concentrés et résines de cannabis. Elles ne sont pas forcément nécessaires, le Mighty de Storz & Bickel a une température maxi de 210°C et vaporise très efficacement les résines et concentrés. Le dabbing nécessite des températures plus élevées mais c’est une technique particulière. Avec mon enail (clou à huile électrique), j’utilise une plage de températures comprises entre 250 et 280°C. Il est souvent mentionné un chiffre de 710 degrés Farenheit (+375°C!) qui est bien trop haut et chaud, il est souvent utilisé pour le Dabbing mais uniquement car cela ressemble au mot « OIL » mais à l’envers, prière d’éviter un tel réglage qui cramera vos délicats concentrés !

Dabbing !

Les débats passionnés ont tendance à porter bien plus sur les attentes de chacun que sur l’extraction des cannabinoïdes en particulier… une fois que l’on sait quelle plage de températures utiliser, on pourra noter de très grandes différences en goût et densité de vapeur entre 165°C et 205°C (T° basse et haute de la plage « favorite »). En général j’augmente mes réglages de 10 en 10 mais il m’arrive aussi très souvent de n’utiliser qu’un unique réglage pour l’ensemble de la session. Maintenant c’est à vous d’expérimenter afin de trouver les réglages qui vous conviennent le mieux ! Vous devriez être surpris de ce que peuvent offrir les plus basses températures en terme de goût et d’effet, vraiment il faut essayer ! Mais il m’arrive aussi de commencer un bol à 205°C pour un max de vapeur et impressionner mes potes… !

Article rédigé par l’un de nos spécialistes en vaporisateur : PPN VolutesOfVapor

Le Fenix Mini, enfin un vapo alliant portabilité, efficacité et petit prix

Le fabriquant du Fenix Mini est une entreprise du nom de Weecke (Chine). En 2017, sans roulements de tambour, Weecke nous a dévoilé le Mini, un vaporisateur particulièrement compact et très abordable. Des performances pouvant concurrencer les grands noms de la vape grâce à un ingénieux système de chauffe « hybride », c’est à dire procurant à la fois de la convection ET de la conduction. La combinaison de ces deux principes de chauffes permet au Fenix d’offrir des saveurs intactes grâce à la convection et l’apport de la conduction offre une très bonne extraction des principes actifs de vos herbes sèches, résines et concentrés.

Oui le Fenix Mini est un vrai portable ! Réellement petit (5x8x2,5 cm) il tient dans la paume de la main où il est pratiquement invisible. Il se glisse dans une poche sans problèmes et son poids de 135 gr ne devrait pas vous faire perdre vos pantalons !

La chauffe hybride est vraiment intéressante, la convection permet de profiter de longues inhalations savoureuses et la conduction permet d’économiser la batterie tout en offrant une simplicité d’utilisation que seule cette technique de chauffe peut offrir (convection vs conduction).

La production de vapeur de ce petit vaporisateur est tout à fait étonnante bien que le bol soit de taille réduite (0,15gr environ). La température est ajustable au degré prés entre 160 et 221°C.

L’embout buccal a été savamment élaboré afin de refroidir la vapeur et, combiné avec cette chauffe hybride et la taille réduite du bol on obtient une vapeur vraiment très douce et n’agressant pas la gorge. C’est une qualité assez rare et qu’il convient de remarquer. Sans oublier le passage de l’air totalement isolé de l’électronique, il suffit de bloquer l’entrée d’air placée sous le bol pour le vérifier. Et le passage de la vapeur utilisant un tube en verre situé à l’intérieur de l’embout buccal en plastique, en effet l’utilisateur a ses lèvres en contact avec du plastique mais le passage de la vapeur est bien en verre pour sa plus grande part (+ une grille en inox bien entendu).

La batterie pourrait être considéré comme le point faible, plutôt petite (1600 mAh) elle est cependant adapté à ce Mini dont le but est d’être vraiment petit et portable. On peut espérer en tirer entre 8 et 10 cycles de 4mn qui est la durée programmée après laquelle le vaporisateur s’éteint. En général un bol complet que l’on veut savourer nécessitera 2 cycles de 4mn pour une extraction complète du CBD par exemple, cependant il est possible de l’utiliser directement à de hautes températures ce qui réduira la durée de la session (filtration à l’eau recommandée !) ou bien avec de plus petites quantités… La batterie n’est pas remplaçable et se recharge par USB.

Le Fenix Mini est livré avec une coupelle en quartz dans laquelle on peut vaporiser des concentrés, je trouve que cet accessoire ne produit pas une vapeur satisfaisante, je préfère utiliser de la fibre de chanvre disponible ici. De nombreux autres accessoires sont disponibles, cartouches à résine/herbes sèches (pour transporter des bols déjà préparés qu’il suffit d’insérer dans le vaporisateur), hydratubes (pour refroidir la vapeur, il y a un autre modèle à embouchure fine) et les pièces de rechange (grilles, joints, embout buccal).

A mon avis ce vaporisateur est le parfait portable, discret à souhait et suffisamment puissant pour produire une vapeur consistante. Là où je le trouve exceptionnel c’est quant à la douceur incroyable de la vapeur produite à des températures raisonnables (moins de 210°C) c’est une qualité que de nombreuses personnes ayant une gorge délicate pourront apprécier. Si j’ai pris un coup de froid c’est le seul vaporisateur que je tolère sans tousser à mort !

Enfin il ne faut pas oublier son autre principale qualité… son prix, pour en avoir une idée, rendez vous sur lacentralevapeur.com voir le Fenix Mini de Weecke . Une dernière chose… le mien est encore fonctionnel et je l’ai depuis 2017 !

Article rédigé par l’un de nos spécialistes en vaporisateur : PPN VolutesOfVapor

AVANT, le vaporisateur ultra-portable par X-Vape Vaporizers

Avant, le vapo ultraportable vu par X-Vape

X-Vape Vaporizers est une marque basée en Californie dont les produits sont fabriqués en Chine, par TopGreen Technology qui est aussi le fabricant des vaporisateurs de la marque X-Max. Cependant X-Vape n’est pas seulement un « rebrand » ou un autre nom de la marque sœur mais ils ont bien créé leurs propres modèles originaux comme le Fog pour les herbes sèches et le Vista Mini 2 pour les concentrés.

Le Avant est aussi un design original X-Vape, il répond au souhait d’offrir un vaporisateur réellement petit mais toutefois sans concessions question performances, une réussite cependant méconnue… C’est pourquoi je pense qu’une courte présentation de ce produit s’impose. J’ajouterai que j’en possède un exemplaire offert par le fabricant pour tests et revue lors de sa sortie en 2018.

C’est surtout grâce à sa taille que le Avant entre dans la catégorie des ultra-portables, 10×3,3×1,6cm, suffisamment petit pour que quiconque ne puisse le distinguer dans votre main fermée. Avec un poids de 70gr qui ne devrait pas vous encombrer outre mesure.

Car, mis à part sa petite taille, il a tout d’un grand :

  • 5 niveaux de température de 180 à 220°C (par palier de 10°C) parfaitement adaptés pour la vaporisation de cannabis légal riche en CBD
  • un passage de la vapeur en céramique (embout buccal magnétique)
  • un passage de l’air isolé de l’électronique
  • un bol large en céramique blanche pouvant contenir jusqu’à 0,2gr
  • charge rapide par USB (utilisable pendant la charge)
  • un boîtier en aluminium
  • une autonomie de 8 à 10 cycles
  • la durée d’un cycle est de 3 minutes et 30 secondes
Températures vaporisation Avant X-Vape

Bien entendu il s’agit d’un vaporisateur à conduction, cette technique de chauffe est en effet plus adaptée à la batterie de capacité réduite (1200 mAh) étant donné sa petite taille. Il est utilisable pendant la charge.

Il chauffe aussi très rapidement, il atteint la température maximale de 220°C en moins de 30s. Il offre une vapeur assez douce malgré le court passage de la vapeur, une qualité apportée par l’embout buccal en céramique, en effet la masse de la céramique refroidit efficacement la vapeur même à température maximale. Le goût est pur, il n’y a pas de goûts de plastique ou de solvants. MikesVaporizerReview a rédigé un test complet (en anglais) du Avant par X-Vape.

Photo: MikeVaporizerReview 

Il est vendu à moins de 60€ ce qui en fait un des vaporisateurs portables à batterie les moins cher du marché. Il est livré avec une brosse de nettoyage, un outil pour tasser/touiller et un câble USB. Chez LCV il a une garantie de 2 ans ce qui est énorme pour ce type de produit « premier prix », ce qui donne une idée de la confiance qu’a ce revendeur dans ce vaporisateur !

Article rédigé par l’un de nos spécialistes en vaporisateur : PPN VolutesOfVapor

Vaporisateur Skinny Storz & Bickel

Storz & Bickel le fabricant allemand, pionnier dans le monde de la vaporisation semble sortir un nouveau vaporisateur portable 100% convection, le Skinny.

L’info n’est pas certaine et a transpiré sur Reddit le 2 juin 2021 :

Le Skinny, le nouveau vaporisateur portable convection de Storz&Bickel

Cette capture d’écran est issue d’une étude marketing menée récemment par Storz&Bickel online.
Le texte en anglais du vaporisateur Skinny annonce une vaporisateur pour plantes et résines (de CBD entre autre) qui chauffe en 30 secondes.
Vaporisateur 100% convection, le Skinny sera équipé d’une batterie 18650 amovible offrant 3 à 4 sessions de vape.

Les températures sont réglable via Bluetooth et l’application Android.

Peu d’infos sont disponibles pour le moment sur le Skinny, et le nom comme la forme pourrait tout à fait être amenés à changer… affaire à suivre.