De la vaporisation des différents cannabinoïdes : quelle température pour mon CBD ? Quels réglages ?

La jauge de température du Ace par Xmax


C’est une question qui provoque des débats passionnés dans de nombreux forums dédiés à la vaporisation d’herbes sèches, résines et concentrés. Toutefois ces débats sont plus relatifs à une appréciation personnelle du goût et de la densité de la vapeur plutôt qu’à une réalité scientifique.

Le grand avantage de la connaissance des températures-limites (je veux dire à partir de laquelle un composé est vaporisé, il faut le voir ainsi) est de se rendre compte à quel point vous pouvez baisser le réglage de votre vaporisateur tout en continuant de bénéficier des effets des cannabinoïdes tels que le CBD. Une nouvelle très douce pour votre gorge car vaporiser n’est pas tousser !

Ci-dessous une fameuse charte des températures de vaporisation des cannabinoïdes (simplifiée et traduite par moi-même) dont vous pourrez trouver l’original ici, c’est une référence bien connue de nombreux usagers de vaporisateurs.

120°CTHCA (decarb) pour ingestion30 min au four+ CBGAConversion du CBG
130°CCBDA (decarb) pour ingestion60 min au four+ T° basse pour vaporisationTerpène β-caryophyllène
140°CCBCA (decarb) pour ingestion60 min au four+ vaporisationTerpène β-sitosterol
155°C=)Vaporisation=)Terpène α-pinène
165°C !!!CBDVaporisationPour la journéeTerp 3-carène + β-myrcène
175°C !!!Delta-8-THCVaporisationPour la journéeEucalytol, limonène, cymène…
185°C !!!CBN (dégradé du THC)VaporisationPour les soiréesCannaflavines
195°C !!!CBE (dégradé du CBD)VaporisationPour les soiréesLinalool
205°C !!!Apparition de benzèneDébut de transitionVaporisation/combustionTerpinène, bornéol
220°CTHCVTransitionVaporisation/combustionTerpinéol
220°CCBCTransitionVaporisation/combustionPulégone, quercétine

En jaune, les plus basses températures plutôt utilisées afin de convertir le THCA et le CBDA en THC et CBD qui seront mieux assimilés par ingestion, cependant certains usagers utilisent de telles températures pour profiter des arômes uniquement. Le terme « decarb » est relatif à la décarboxylation, l’action de convertir le CBDA en CBD par exemple.

En vert vous trouverez les températures basses de vaporisation permettant l’extraction des cannabinoïdes principaux, la mention « pour la journée » implique une production de vapeur plutôt faible et des effets modérés mais indéniables !

En rouge vous trouverez les températures moyennes de vaporisation, à ce stade la production de vapeur est plus conséquente et les effets devraient être puissants tout en préservant au mieux les qualités organoleptiques du cannabis. C’est la plage de températures favorite des usagers (usage récréationnel ou/et médical).

En gris, on commence à flirter avec la combustion tout en étant très loin de risquer de brûler, cependant c’est à partir de 205°C que on commence à noter la présence de benzène qui est le signe d’un début de pyrolyse et de transition entre la vapeur et la fumée. On pourra noter aussi la mise à disposition du THCV aux plus hautes températures de vaporisation.

Quelle température choisir ?

La plage de températures sur fond jaune (165°C-205/210°C) correspond aux réglages les plus intéressants pour un compromis entre une production de vapeur satisfaisante et une conservation des goûts et des arômes de vos fleurs de CBD tout en bénéficiant des différentes qualités des différents cannabinoïdes.

Cas particuliers des vaporisateurs pure convection

Il faut noter que certains vaporisateurs à pure convection tels que le FlowerPot Weedeater, SilverSurferVaporizer ou le Herborizer DigiTi utilisent des températures bien plus élevées, celles-ci ne correspondent pas à la température réelle du bol car il y a une déperdition. De plus elles sont fortement influencées par la force de l’inhalation (plus on aspire fort plus la température baisse).

Herborizer ti XL

Cas particulier des résines et concentrés

S’il est possible (mais toutefois déconseillé) de vaporiser jusqu’à 220°C pour les herbes sèches, les températures au-delà seront réservées aux concentrés et résines de cannabis. Elles ne sont pas forcément nécessaires, le Mighty de Storz & Bickel a une température maxi de 210°C et vaporise très efficacement les résines et concentrés. Le dabbing nécessite des températures plus élevées mais c’est une technique particulière. Avec mon enail (clou à huile électrique), j’utilise une plage de températures comprises entre 250 et 280°C. Il est souvent mentionné un chiffre de 710 degrés Farenheit (+375°C!) qui est bien trop haut et chaud, il est souvent utilisé pour le Dabbing mais uniquement car cela ressemble au mot « OIL » mais à l’envers, prière d’éviter un tel réglage qui cramera vos délicats concentrés !

Dabbing !

Les débats passionnés ont tendance à porter bien plus sur les attentes de chacun que sur l’extraction des cannabinoïdes en particulier… une fois que l’on sait quelle plage de températures utiliser, on pourra noter de très grandes différences en goût et densité de vapeur entre 165°C et 205°C (T° basse et haute de la plage « favorite »). En général j’augmente mes réglages de 10 en 10 mais il m’arrive aussi très souvent de n’utiliser qu’un unique réglage pour l’ensemble de la session. Maintenant c’est à vous d’expérimenter afin de trouver les réglages qui vous conviennent le mieux ! Vous devriez être surpris de ce que peuvent offrir les plus basses températures en terme de goût et d’effet, vraiment il faut essayer ! Mais il m’arrive aussi de commencer un bol à 205°C pour un max de vapeur et impressionner mes potes… !

Article rédigé par l’un de nos spécialistes en vaporisateur : PPN VolutesOfVapor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.